C'est le moment d'acheter à Royan !

La preuve en 3 points que c'est le moment d'investir dans un bien immobilier à Royan

Les taux sont au plus bas

Actuellement, la première bonne raison d'acheter un bien immobilier, c'est la baisse des taux d'intérêt. Ainsi, en un an, ils ont encore perdu 1%. Ce qui les rend en moyenne (hors assurance) à :

  • 1,2 % sur 5 ans ;
  • 1,45 % sur 10 ans ;
  • 1,70 % sur 15 ans ;
  • 1,95 % sur 20 ans ;
  • et 2,40 % sur 25 ans.

Résultat : ils n'ont jamais été aussi bas depuis 70 ans !
 

Vous pouvez emprunter plus

Avec ces taux réduits, vous allez pouvoir emprunter plus. Par exemple, si vous envisagiez de rembourser 1 000 € par mois sur 20 ans, avec un taux à 4,5%, la banque vous aurait prêté 145 000 €. Aujourd'hui, avec un taux réduit de moitié, cela vous permet d'emprunter 190 000 €, et donc de gagner 45 000 € !
 

Vous achetez moins cher

En 2014, les prix de l'immobilier ont encore baissé de 3 %, en moyenne, en France. Les maisons en vente sur Royan ont ainsi vu leurs prix chuter de 1,2 % en moyenne et les appartements de 5% entre 2013 et 2015.

Attention aux prix moyens estimés au m2 : ce ne sont que des moyennes et surtout, ils varient beaucoup dans une ville comme Royan, notamment en fonction de la proximité de la mer ou du centre ville. Les prix au m2doivent également prendre en compte l'état général du bien, sa superficie, son environnement... Et si dans la majorité des cas, les prix ont encore chuté ces derniers mois, une légère hausse s'amorce dans certaines villes. Elle est liée à une reprise dans l'immobilier qui se confirme depuis le début de l'année. Les ventes de logements anciens ont en effet progressé de 3,5 % au premier trimestre.  

 

Avis_Acquéreur_Marché_Immobilier


Ces 3 points nous indiquent que c'est une tendance qui se confirme. Et, elle se ressent auprès des acheteurs. Pour preuve, un récent sondage* nous indique que c'est le moment d'acheter puisque 72% des futurs acquéreurs considèrent que la conjoncture est propice à l'achat immobilier, tandis que 78% estiment que les taux sont attractifs. 
 

* Source : Logic-immo et TNS Sofrès - mars 2015.